Cette dame stigmatisée et lynchée pour ses tresses à l’africaine

Savoir raison gardée…
Depuis quelques j’observe avec frayeur les commentaires durs sur une jeune femme de ce continent africain et sur sa coiffure entre nos regrettés Manu Dibango et Pape Diouf.
Cette stigmatisation m’est insupportable. Sur cette table, elle prend la parole dans le cadre de la dernière rencontre où ces deux personnalité ont éte honorées sur leur terre mère Afrique.
Je dis ici tout mon soutien à cette femme et et son équipe au Gabon qui travaillent à honorer les meilleurs Africains chaque année. Elle est Initiatrice des « Sambas Professionnels » avec notre brillant jeune frère Ogoula Latif Jean Remy Coordinateur Général de l’ONG Sambas Labs.
 C’est grâce à cet évènement « les Sambas Professionnels » qui a lieu à Libreville au Gabon que ces deux fiertés africaines, Manu Dibango et Pape Diouf sont rencontrés pour la 1ere fois depuis plus de 50 ans.
Et cette photo que nous reprenons dans nos posts où ils sont ensemble, marchant dans la rue, a été prise pour immortaliser ce moment historique.
Cette dame qui organise la plus grande rencontre panafricaine pour honorer chaque année les sommités africaines mérite un autre sort que cet acharnement à la limite de l’indécence morale à mon avis.
Ceci est le message qu’ils m’ont envoyé le jour du décès de Mababa dit Pape Diouf :
« Salam Docteur Massamba Guèye. C’est très dur pour nous et surtout pour ma famille et tout les 1000 Participants des Sambas Professionnels. Manu Dibango est parti il a une semaine et en ce jour c’est à Pape Diouf de partir en ce jours. Depuis 6 ans chaque année ils nous programme dans son agenda. »

Merci d’arrêter ce lynchage facile et terrible.
Si nous demandons le respect des autres continents, commençons par nous respecter nous-mêmes!

Telepeople

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire