Guesthia : Le rappeur complice dans l’affaire des faux billets de « Bougha »

Un coin du voile s’est levé après sur l’arrestation de la bande de faussaires par la section de recherches de la gendarmerie. Un groupe composé de six (6) personnes que sont Seydina Fall, un (1) ressortissant burkinabè et trois (3) autres Sénégalais, dont Guesthia, un rappeur de la banlieue.
Y’aurait-il des rapports occultes entre le Rap galsen et les faux billets ?

Cet adepte du Rap underground, domicilié à Guédiawaye se tape actuellement une mauvaise promotion à l’instar de Ngaka Blindé qui l’a précédé dans une histoire quasi identique, liée à de faux billets de banque.
Un « bandit flow » arrêté

En 2016, Guesthia s’est révélé au grand public grâce à son fameux tube « tay nga feey ». Un morceau à travers lequel il tournait en dérision son collègue rappeur Dip Doundou Guis. Il aime d’ailleurs se présenter sous le sobriquet de « Bandit flow » et utilisait un langage acerbe vis-à-vis de la star du hip hop à Grand Yoff.
Accusations contre Boughazély

L’on informe que Guesthia et ses cinq (5) autres compagnons d’infortune ont été encore cuisinés par les enquêteurs de la section de recherches, en l’absence du député Seydina Fall dit « Boughazély » qui avait fait faux bond. Au cours de leurs auditions, Guesthia et ses acolytes auraient chargé sur procès-verbal, le député Seydina Fall par des accusations difficilement réfutables.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire