Contestations à la Chambre de commerce de Dakar : Qu’est ce qui fait courir Serigne Mboup et Birame Yaya Wane ?

Dans ce bras de fer opposant le président de la Chambre de commerce de Dakar aux sieurs Serigne Mboup et Birame Yaya Wane, le ministère du commerce et des PME n’y est pour rien. Et c’est connu de tous que c’est sur le visage que le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar Abdoulaye Sow est attaqué. Des tirs groupés de la part de Serigne Mboup président de l’UNACCIAS et patron de CCBM lié avec Birame Yaya Wane à la tête d’une coalition dénommée »And Defar Chambre de commerce de Dakar ». Tous deux ne font qu’un face à l’adversité.

Le plan inavoué, c’est d’arriver à remettre en cause la légalité du mandat de l’actuel président de la Chambre de commerce de Dakar pourtant légalement élu en décembre dernier.

Suivant un agenda chronologique établi, les détracteurs de Abdoulaye Sow font le tour des médias pour une campagne de diabolisation qui met à nu les motivations réelles des détracteurs. Dans l’exécution de ce qu’il convient d’appeler « plan macabre et liquidation ». Il est fréquent d’entendre Serigne Mboup ou Birame Yaya Wane s’attaquer au ministre du Commerce et des PME Assome Aminata Diatta qui, en tant que tutelle ne s’évertue qu’à préserver l’application de la légalité qui voudrait que Abdoulaye Sow légalement élu pour un mandat de 5 ans puisse être épargné de contestations de nature à polluer les conditions d’un bon travail institutionnel pour lequel il a été désigné.

Comme s’ils s’étaient passés le mot, le patron CCBM, l’invité de l’émission matinale de la TFM du mardi s’est révélé très incapable de fournir les arguments plausibles justifiant la haine viscérale qu’il déverse sur le président de la Chambre de commerce de Dakar qui a été pourtant son protegé et pour qui il a battu campagne. Dans cette entreprise de démolition, Serigne Mboup décoche par moment des flèches sur Assome Aminata Diatta mais sans convaincre. Quid de Birame Yaya Wane. Président de la coalition And Defar Chambre de commerce qui est à son tour monté au créneau sur Walftv mercredi soir. Sur ce plateau, il s’emballe dans l’intoxication, deballe pour des détails à sa manière. Pour lui aussi, il faut tirer sur Assome, accabler de coups gratuitement le ministre du commerce et des PME.

Fautes d’arguments, il glisse vers le dénigrement de Mme le ministre dont il s’offusque de la position qui en appelle au calme et à la sérénité, facteurs indispensables pour permettre à Abdoulaye Sow de travailler correctement. Serigne Mboup et Birame Yaya Wane auront beau évoquer le refus de Mme le ministre du commerce de faire appliquer les arrêts de justice, ce qu’ils ne disent pas, c’est que ces arrêts ne sont pas valables.

Parce qu’ils concernent la période où le défunt président de la Chambre de commerce de Dakar Lamine Niang faisait des procurations en période d’intérimaire. Dans ce bras de faire, il y a que Serigne Mboup et Birame Yaya Wane divertissent le monde. la tutelle dirigée par Assome Aminata Diatta reconnaît Abdoulaye Sow et que rien ne devrait justifier l’acharnement des détracteurs qui tentent vainement à remettre en cause la légalité de son mandat, allant jusqu’à demander la tenue d’autres élections dans l’espoir d’écarter Abdoulaye Sow qui ne fait pas leur affaire.

Chose pourtant bizarre : quand Serigne Mboup qui n’a jamais digérer l’UNACCIAS et qui soutenait la candidature de Abdoulaye Sow et Birame Yaya Wane qui était favorable à Ibrahima Lo candidat de l’UNACOIS se retrouvent et font bloc pour attaquer ouvertement le président de la Chambre de commerce de Dakar, il y a problème de cohérence. Leur couple ressemble plus aux yeux des esprits rationnels à un mariage de raisons, de circonstances et non d’amour.

De sources concordantes et dignes de foi renseignent qu’il y a un non-dit. Il se trouve que Abdoulaye Sow poulain du patron de CCBM, une fois installé dans son fauteuil de président de Charme de commerce de Dakar refuse d’être un Vallet, un élément à la solde de Serigne Mboup, celui qu’on contrôle et manipule à sa guise.

L’enjeu, c’est justement la maîtrise de la Chambre de commerce de Dakar par le président de l’UNACCIAS, raison de ses retrouvailles avec Birame Yaya Wane qui porte ce combat aux finalités inavouées.

Sinon comment comprendre que Serigne Mboup président de la Chambre de commerce de Kaolack et président de L’UNACCIAS ait demandé à avoir un bureau dans la Chambre de commerce de Dakar. Demande rejetée par Abdoulaye Sow.

On comprend maintenant le pourquoi de tout ce tapage médiatique sur fond d’acharnement et de dénigrement orientés contre la tutelle. L’objectif reste le contrôle de la Chambre de commerce Dakar qui a plus de 1 milliard de FCFA de budget et qui siège dans beaucoup d’institutions phares comme le Cosec, le Port autonome de Dakar et bien d’autres structures. Aux agitateurs de comprendre que ce n’est pas en tirant sur Assome que Serigne et Birane assureront  le « coup d’état » contre Abdoulaye Sow.

Ousmane Dia

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire